corbie abbatiale, corbie église, corbie abbaye, corbie saint pierre, vieux corbie, corbie sainte colette, corbie histoire, corbie patrimoine, corbie culture, corbie sainte bathilde, corbie saint adhélard, corbie bénédictins, corbie gothique, corbie paroisse, corbie messe, corbie franciscains


+ Abbatiale Saint-Pierre 

de CORBIE

Site culturel et spirituel

Contenus et Photos : Tous droits réservés

Mise à jour : 10/10/2018
paulparis2012@gmail.com

+ "Un jour, un clocher, une église..."



Un jour,

un clocher, une église, porte ouverte.

Curiosité, audace, découvertes.


Espace, pierres, colonnes ;

Voûtes, verres, lumières ;

Odeurs, silences, Mystère...


Au centre, au c(h)oeur,

une croix, un homme en croix.


Une question :
"Que fait-Il sur cette croix ?!"


Un jour, ce jour, le début du chemin.

Ce jour-là, cette église...

... l'église de mon baptême !

Sans savoir, un retour, un départ.

Ce jour-là, des jours, des pas,

des visages, des mots, des voyages...

Un chemin, une histoire...


+ Au nom du Père,

et du Fils,

et du Saint-Esprit.

Ainsi fut-il. Ainsi soit-il.


PARIS, 5 juin 2018









 

 

 

J’aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges,

si je n’ai pas la Charité, s’il me manque l’Amour,

je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.


J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères
et toute la connaissance de Dieu,
j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les montagnes,
s’il me manque l’Amour, je ne suis rien.

J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés,
j’aurais beau me faire brûler vif,
s’il me manque l’Amour, cela ne me sert à rien.
 
L’Amour prend patience ; l’Amour rend service ;
l’Amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;

 

il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; 
il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ;

 

il ne se réjouit pas de ce qui est injuste,
mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;

 

il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.

L’Amour ne passera jamais.


Les prophéties seront dépassées, le don des langues cessera,
la connaissance actuelle sera dépassée.

En effet, notre connaissance est partielle,
nos prophéties sont partielles.

 

Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel sera dépassé.

 

Quand j’étais petit enfant, je parlais comme un enfant,
je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant.
Maintenant que je suis un homme,
j’ai dépassé ce qui était propre à l’enfant. 

Nous voyons actuellement de manière confuse, comme dans un miroir ;
ce jour-là, nous verrons face à face.
Actuellement, ma connaissance est partielle ;
ce jour-là, je connaîtrai parfaitement, comme j’ai été connu.

 


Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la Foi, l’Espérance et la Charité ;
mais la plus grande des trois, c’est la Charité.


Saint Paul Apôtre,




 

 

 





De quel amour sont aimées tes demeures,

Seigneur, Dieu de l'univers !


Mon âme s'épuise à désirer les parvis du Seigneur ;
mon coeur et ma chair sont un cri vers le Dieu vivant !

L'oiseau lui-même s'est trouvé une maison, et l'hirondelle,
un nid pour abriter sa couvée :
tes autels, Seigneur de l'univers, mon Roi et mon Dieu ! 

Heureux les habitants de ta maison :
ils pourront te chanter encore ! 

Heureux les hommes dont tu es la force :
des chemins s'ouvrent dans leur coeur !

 

Quand ils traversent la vallée de la soif,
ils la changent en source ;
de quelles bénédictions la revêtent
les pluies de printemps ! 

Ils vont de hauteur en hauteur,
ils se présentent devant Dieu à Sion. 

Seigneur, Dieu de l'univers, entends ma prière ;
écoute, Dieu de Jacob. 

Dieu, vois notre bouclier, regarde le visage de ton messie.
 

Oui, un jour dans tes parvis en vaut plus que mille.
J'ai choisi de me tenir sur le seuil,
dans la maison de mon Dieu,
plutôt que d'habiter parmi les infidèles. 

Le Seigneur Dieu est un soleil, il est un bouclier ;
le Seigneur donne la grâce, il donne la gloire.
Jamais il ne refuse le bonheur
à ceux qui vont sans reproche.

 

Seigneur, Dieu de l'univers, heureux qui espère en toi !











+ "S'il me manque l'Amour..."

Création gratuite et simple

Créer un site pro

+ "Des chemins s'ouvrent..."

+ "Le Pavement"

 


« Nos pieds touchent
terre ici même
où s’élèvent au
ciel tant de murs et de colonnades...

Si l’on ne s’y perd pas, si l’on y retrouve le sens et l’unité,
c’est que le pavement nous guide.


 

Il unit les espaces du haut lieu Renaissance*
comme il unit les espaces en nous qui marchons

si conscients de nos échecs, de nos faiblesses.


 

Pierre, tu veux être le Pavement et qu’ils te piétinent,

eux qui marchent sans savoir où ils vont,
Tu veux qu’ils aillent où tu guides leurs pieds
et qu’ils unissent les espaces par l’œil,

géniteur de pensée.


 

Tu veux servir leurs pieds qui passent,
comme le roc sert les sabots des brebis.
Le roc, le Pavement d’un temple gigantesque.

La croix – le pâturage. »


 

Karol Josef WOJTYLA, + Saint Jean-Paul II,

WADOWICE (POLOGNE), 1920 - ROME (VATICAN), 2005,

Pape du 16 octobre 1978 au 2 avril 2005

 

* Le Pape évoque ici la Basilique Saint-Pierre... de ROME